Impliqués dans la transition numérique, journalistes, comptables, banquiers, assureurs … tous nous le répètent : il faut sécuriser vos données ! Mais au final, « sécuriser ses données » cela veut dire quoi concrètement ?

Vos données sont sur des supports… solides traditionnels (papiers ou autres) ou numériques.

Sécuriser ses données, c’est avant tout sécuriser « ses supports » !

Et les risques ? Ils sont de deux types :

  • Risque de pérennité de la donnée, d’accès à celle-ci : l’altération ou la perte du support sont en cause,
  • Risque de violation de la donnée :

– Transformation de celle-ci : quelqu’un l’a modifiée et vous ne savez pas comment

– Usurpation de la donnée : quelqu’un en a pris connaissance ou l’utilise sans votre consentement…

Ces deux risques sont importants et très souvent mal évalués par les propriétaires de données.

La numérisation : cette technique moderne « dématérialise » la donnée, c’est-à-dire détache la pérennité de la donnée de celle du support traditionnel. C’est efficace contre la perte du papier, son altération par incendie ou inondation par exemple, néanmoins le support devient technologique et il convient de faire des copies en plusieurs endroits pour se protéger d’un crash du support numérique.

La sécurité numérique : Vaste sujet actuel et de demain ! Deux dimensions toujours : la pérennité et la confidentialité… et deux dimensions antagonistes : plus il y a de copies, plus la pérennité est assurée, mais plus la confidentialité est difficile à assurer ! Plus il y a d’accès, plus la sécurité est compliquée à assurer. Or le besoin est clair :  « Des données protégées d’intrusions, à pérennité d’accès assurée, mais surtout et enfin, des données de plus en plus collaboratives ! »

Comment faire ?

Vous êtes sollicités tous les jours par des hébergeurs, comment les discerner ?

  • Si on vous héberge gratuitement en gros volume, attention ! Le gros volume gratuit est signe que vos données sont le produit recherché, donc utilisé à des finalités qu’on ne vous dit pas et qui sont aujourd’hui encore peut-être insoupçonnées par votre hébergeur lui-même, car en ce domaine, demain permettra des choses que l’on ne fait pas encore aujourd’hui…
  • « Où sont hébergées vos données» Il faut le savoir car cela vous permet d’envisager les éventuels traitements que votre hébergeur peut avoir le droit de faire dans le pays où se trouvent les serveurs ! Encore faut-il aussi avoir des connaissances poussées dans le droit de ces pays et être sûrs que ce droit ne va pas changer !
  • Les copies ou sauvegardes. Y a en t-il ? Si la réponse est non, la pérennité de vos données n’est pas correctement assurée. Si la réponse est oui, dans quel pays ? Car on revient au point précédent.
  • La transmission : vous êtes-vous assuré de pouvoir récupérer et surtout transmettre vos données ? Vos données sont un élément essentiel de votre patrimoine, s’il vous arrive un problème, comment garantissez-vous l’accès à vos héritiers, associés ?

Gerermesaffaires.com adopte une démarche du 21ème siècle :

  • La pérennité des données est assurée par la fonction coffre-fort ; Nous assurons des sauvegardes sur plusieurs data center situés exclusivement en France. Nous nous interdisons toute copie à l’étranger.
  • Le propriétaire des données est administrateur de ses données. Lui seul peut en disposer au sens juridique du terme. Un traçage de la donnée est organisé. Nous avons missionné un avocat CIL, enregistré auprès de la CNIL pour protéger les droits de nos clients.
  • Le collaboratif est encadré dans une politique rigoureuse d’inscription individualisée à notre plateforme, comprenant une déclinaison d’identité et une impossibilité d’agir sous un pseudo.
  • Enfin, GererMesAffaires.com se tourne résolument vers l’avenir et prévoit d’ores et déjà la possibilité de transmettre son patrimoine de données à un héritier ou un repreneur.

Alors … qu’attendez vous pour vous inscrire ?

Leave a Reply